Jocelyn Gourvennec : « Que des joueurs jouent ensemble, aient des affinités, ça, ça ne s’achète pas »

 

Jocelyn Gourvennec a expliqué que, même si Diego Rolan n’est pas dans l’effectif car à court physiquement, le groupe n’était pas forcément endommagé et tournait bien, car possédant de bonnes bases. « L’équipe est en évolution, elle n’est pas en reconstruction parce qu’on a gardé notre ossature de l’année dernière. On essaie de renforcer intelligemment le groupe pour le rendre meilleur, plus fort, plus fiable dans la compétition, un peu plus mature encore. Cela fait partie des choses d’un mercato, et on n’est pas avec un effectif qui est en difficulté, loin de là. La semaine dernière, on a raté un match, quand il ne le fallait pas sans doute, mais le groupe est là, fonctionne bien, il a montré une réaction dimanche. C’est là-dessus qu’on va continuer à construire. Un effectif, c’est en perpétuel mouvement, dans les départs, les arrivées. Il faut toujours garder l’équilibre, qui est toujours fragile. Mais on travaille pour ça et on va encore le renforcer, pour être encore meilleur demain, il n’y a pas de doute là-dessus, sur notre ambition et notre envie d’avancer ».

 

Et donc, même si les effectifs concurrents se sont renforcés, les objectifs des Girondins cette saison restent élevés. « Ce sont toujours les mêmes enjeux, celui de mettre sur pied un collectif qui fonctionne bien. Plus vous avez d’argent et plus vous pouvez vous payer des joueurs de plus haut niveau. Mais ça restera toujours la même chose pour un club et pour un entraîneur : c’est de créer un collectif, que des joueurs jouent ensemble et des affinités de jeu. Et ça, ça ne s’achète pas ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever