Romain Thomas : « Un point, c’est bien, pour tout le monde »