Pierre Ménès : « C’était mieux qu’en Hongrie, mais vu que ça ne pouvait pas être pire… »

 

En plus de quelques mots sur le plateau du CFC, Pierre Ménès a commenté le match nul entre les Girondins et le SCO (2-2) sur son blog. « Plus tard dans l’après-midi, on attendait les Bordelais au tournant après leur pitoyable élimination en Europa League à Videoton. On a eu un embryon de réponse avec l’ouverture du score rapide d’Angers, qui a eu le don de réveiller les Girondins. Ils ont d’abord égalisé par Sankharé puis pris l’avantage par Mendy, qui a astucieusement détourné un centre de Malcom. Mais Bordeaux s’est fait rejoindre en fin de match, le tir de Toko Ekambi mal repoussé par Costil étant poussé au fond par Guillaume. Au final, c’était mieux qu’en Hongrie, mais d’un autre côté, vu que ça ne pouvait pas être pire… ».