Benoit Costil : « A défaut de tuer le match, je pensais au moins qu’on allait tenir le résultat »

 

Voici un petite réaction de Benoit Costil à l’issue de la rencontre des Girondins face à Angers (2-2). « Il y a de la frustration, bien sûr, mais aussi du positif. On a certes connu 20 premières minutes compliquées, mais derrière, on a eu la réaction qu’il fallait […] A défaut de tuer le match en mettant le troisième, je pensais au moins qu’on allait tenir le résultat », le portier ajoutant qu’en ne perdant pas, les Girondins se sont épargnés le fait de prendre « pas mal de Doliprane », comme ce fut le cas depuis jeudi dernier ».

 

L’Equipe