Stéphane Moulin : « On n’est pas à l’abri de gagner les trois premiers matches… »

 

Stéphane Moulin a expliqué, en conférence de presse d’avant match, que le style de jeu du SCO d’Angers allait être dans la continuité de ce qui avait été aperçu en seconde partie de saison dernière. « Le style, inévitablement, il va changer, c’est une obligation. Quand on a des changements de joueurs, on doit changer. Mais on se tourne, je pense, un peu plus vers ce qu’on voyait sur la deuxième partie de saison dernière que sur la première année. C’est l’objectif aussi, mais chaque chose en son temps. On est dans cette période de mutation, il faut du temps, et elle a déjà démarré l’année dernière. On veut aller de plus en plus vers ça, sans retirer toutes les valeurs qui font notre force. Mais il faut aussi évoluer pour tendre vers meilleur ».

 

Avec l’arrivée de Neymar, la Ligue 1 va rentrer dans une nouvelle dimension, mais pas que. Le coach du SCO a vu de nombreuses écuries se renforcer grandement. « C’est que du bonheur cette arrivée, du rêve. C’est un joueur que les français n’imaginaient pas pouvoir évoluer sur notre sol, dans leur stade quand ils iront voir leur équipe. Tous les clubs qui vont jouer contre Paris, auront le plaisir de l’accueillir et vont pouvoir être confrontés à ce genre de talent. C’est que du bonheur pour notre championnat. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir rencontrer ce genre de phénomène […] Il y a des équipes qui vont venir se greffer au niveau de l’an dernier. Même si Nice a été longtemps proche de ce niveau-là, il y a des équipes comme Marseille et Lyon qui ont fait de gros efforts de recrutement, Lille aussi qui ne se situera pas dans les mêmes eaux que l’an passé. Sans oublier Bordeaux et Saint-Étienne, des équipes qui sont toujours dans la bonne partie du classement. Je pense sincèrement qu’il va y avoir un championnat de très bon niveau. On le voit bien, chacun essaye d’apporter des modifications à son équipe pour être meilleur ».

 

Quant à la rencontre de dimanche, le coach espère que son équipe démarrera mieux que la saison dernière car celle-ci n’avait pas remporté les premières rencontres. « On n’a pas de garanties. On n’est pas à l’abri de gagner les trois premiers matches, mais on a quand même trois gros morceaux sur les trois premiers matches ».

 

SCO

Retranscription Girondins4Ever