Frédéric Roux : « J’y suis allé au culot, jamais je n’aurais pu imaginer rejoindre l’Olympique Lyonnais… »

 

Frédéric Roux, à la fin de sa carrière, s’est engagé avec l’Olympique Lyonnais, alors qu’il restait sur un « échec » en Corse et qu’il se retrouvait sans club. L’ancien portier des Girondins de Bordeaux raconta comment il fut engagé par l’OL.

« En 2007, je me suis retrouvé au chômage parce que j’ai cassé mon contrat, et je me retrouve aux Girondins de Bordeaux à m’entrainer avec le centre de formation sous la direction de Patrick Battiston et Marius Trésor. Je les remercie encore. Je me prépare comme beaucoup de joueurs le font. Grégory Coupet se blesse très grièvement en début de saison. J’ai la chance de connaitre le staff lyonnais parce qu’Alain Perrin était mon entraîneur au centre de formation de Nancy, Joël Bats était mon entraîneur à Châteauroux. J’y vais au culot, je les contacte et je propose mes services, sans agent. Je prends mon téléphone, je leur explique la situation… Ils ne me ferment pas la porte. Deux jours après ils me rappellent et me disent que je peux faire mes valises pour venir […] J’y suis allé au culot. Jamais je n’aurais pu imaginer rejoindre l’Olympique Lyonnais à ce moment-là parce que je sortais d’une saison difficile à Ajaccio, j’étais au chômage et tout seul dans mon coin en train de m’entrainer. Comme quoi, des fois, il ne faut pas baisser les bras, même si ce n’est pas facile… En 2007 je rejoins l’Olympique Lyonnais qui est à l’époque sept fois Champion de France, la vitrine du football français… Je fonce, avec un statut de doublure, mais toujours avec cette petite idée derrière la tête, celle de chambouler les choses… ».

 

Radio Main Opposée

Retranscription Girondins4Ever