Jaroslav Plasil : « On est ici pour terminer le travail et se qualifier »