Frédéric Guilbert : « Il y en a même un qui avait promis de se jeter du port de Caen… »

 

Frédéric Guilbert a fait le point sur ce qui a fait qu’il a tenu parole à son nouveau Président, en signant au Stade Malherbe de Caen. « Le public, ça a beaucoup compté. C’est bien d’arriver dans un club où tu as toute la confiance du coach et des supporters. Ils ont joué un grand rôle dans mon retour sur les terres normandes. J’ai reçu beaucoup de messages sur Twitter […] Il y en a même un qui avait promis de se jeter du port de Caen. Au moment où je lui ai dit que je l’attendais sur les réseaux sociaux, j’y étais vraiment. Mais je ne l’ai pas vu… Mes origines normandes ont aussi joué dans tout cela. Je pense également avoir fait une saison dernière correcte. Et le club avait envie de renouveler l’effectif en apportant de la jeunesse. Je reçois aussi beaucoup de messages pour savoir pourquoi je n’ai pas pris le numéro 2. Je veux y répondre. Nico (Seube) a écrit son histoire et je n’ai pas envie qu’on me mette dans la case Nicolas Seube. Je veux écrire une nouvelle histoire, avec un autre numéro. J’espère qu’elle sera belle. C’est aussi bien, en hommage à Nico (Seube), que le numéro 2 reste un peu vacant, même si le club ne l’a pas annoncé. Personnellement, je préfère le laisser. Je préfère écrire ma propre histoire ».

 

Ouest France