Paul Bernardoni : « J’avais besoin de temps de jeu, ce que Clermont a su me proposer »

 

Arrivé cet été en prêt du coté du Clermont Foot, Paul Bernardoni évoque dans un interview son choix de rejoindre Bordeaux dans un premier temps et de faire le point sur les offres qu’il a pu avoir récemment. « J’ai accepté ce challenge pour jouer. J’avais besoin de temps de jeu, ce que Clermont a su me proposer. Dès que les dirigeants m’ont contacté, j’ai été séduit par le projet. Je n’ai franchement pas hésité […] Pour cette année, j’ai eu plusieurs contacts. Mais pas vraiment grand-chose de concret. Les Clermontois ont été plus rapides et convaincants. C’est le club qui m’intéressait le plus. Pas certain que j’aurais opté pour une autre solution ».

 

Quitter Troyes pour Bordeaux et revenir en Ligue 2 un an et demi après, ça a tout l’air d’une régression de carrière. Mais pas pour le joueur, qui assume pleinement ses choix. « J’ai fait un choix, que j’assume. Je n’ai donc pas de regret à avoir. Cette année et demie à Bordeaux m’a fait grandir en tant qu’homme et en tant que joueur. Une carrière est rarement linéaire. J’ai connu ma première grosse embûche en Gironde, qui m’a endurci, aguerri. J’ai appris par exemple à être frustré. Peut-être est-ce étonnant mais ce n’est pas plus mal. Je ne regrette absolument rien ».

 

Libération Champagne