Nicolas Pallois : « J’ai parlé avec Jocelyn Gourvennec. Il m’a dit que c’était un très bon club, un club familial »