Jocelyn Gourvennec : « Les gens viennent voir des joueurs qui pensent collectif, qui se dépouillent »