Michel Pavon : « Etre champion de France, c’est l’apothéose »