François Kamano : « Je commence à retrouver mes repères petit à petit »