Jocelyn Gourvennec trouve la victoire « logique » et il trouve que Lukas Lerager « s’adapte à merveille »