Jocelyn Gourvennec : « On n’a pas de casse, et puis on est bien dans le rythme »