Stéphane Martin : « On préférerait que ça aille vite, mais ça ne va pas se faire en trois jours »