Marius Trésor : « La première semaine c’était farniente, et à partir de la deuxième semaine, je faisais trois footings par semaine »