Pierre Lees-Melou : « Je n’ai pas hésité une minute. Nice me suivait depuis quelques mois déjà »