Benoit Costil : « On voit qu’il y a déjà des automatismes, il y a eu des choses intéressantes »