Une préparation « militaire » pour Paul Bernardoni