Jocelyn Gourvennec : « Attendre janvier n’est pas idéal. Il ne faut jamais dire jamais… »