Jaroslav Plasil : « C’est ce que le coach nous demande, d’être tous ensemble »