Stéphane Martin : « On veut du lourd »