Stéphane Martin dément tout devoir d’empressement des Corinthians pour Pablo Castro, mais…

 

Stéphane Martin a nié le fait que les Corinthians devaient s’empresser pour lever l’option d’achat de Pablo Castro, sous-entendant qu’il n’y aurait pas d’option d’achat prioritaire valable jusqu’à la fin du mois. « Sur les Corinthians, il y a pas mal de bruits qui courent et qui ne sont pas fondés. Ils ont une option jusqu’au mercato hivernal. Donc ils n’ont pas de pression ou de raison de l’activer avant. Alors, le cas échéant, s’ils veulent l’activer ils peuvent. Comme dans toute option, on s’alignera sur leur décision, le cas échéant, de l’exercer. Mais je ne vois pas tellement pour quelle raison ils le feraient avant le mercato hivernal, d’autant que cela correspond avec le calendrier sportif brésilien. Je lis des tweets qui disent que ‘les Girondins refusent le calendrier de paiement des Corinthians’. Alors que c’est vraiment un cas très simple, c’est une option ferme à leur gré, pour racheter le joueur. Il n’y a pas lieu de négocier parce que s’ils veulent, ils l’achètent demain. Pour l’instant ils n’ont pas exprimé ce souhait et encore une fois je ne vois pas ce qui les inciterait à le faire avant la date prévue ».

 

Cependant, selon L’Equipe du jour, « les Corinthians devront s’aligner dans l’éventualité où Bordeaux recevrait une offre d’un autre club supérieure à ce montant ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever