Milan Gajic : « Le défaut du foot est qu’à un âge précoce, c’est difficile de décider à quel poste vous serez à 20ans »

 

Milan Gajic a pris le temps d’expliquer, longuement, ses débuts de footballeur. « J’ai commencé à jouer au football à l’âge de 6 ans au Dinamo. Le premier cadeau que j’ai reçu et avec lequel j’ai joué, c’était un ballon. Mais ma mère voulait que je fasse du Karaté. Je suis allé faire mon premier entraînement. Dans la maison, ma mère me regardait avec mon sac et me disait « allez c’est l’heure ». Et je grimaçais et je commençais à pleurer. Je disais : « Je ne veux pas y aller, ce n’est pas pour moi, je veux jouer au football ». Le lendemain j’ai été dans une école de football jusqu’à mes 13 ans. Le ballon était très important pour moi ».

 

Le latéral des Girondins de Bordeaux commença à jouer en défense. « J’étais plus grand que les autres enfants, alors je jouais défenseur au Dinamo. Et maintenant je suis plus petit (sourire). Après j’ai joué milieu de terrain défensif avec l’OFK Belgrade. En général, le défaut de notre sport est qu’à un âge précoce, c’est difficile de décider à quel poste vous serez à 20 ans. J’ai des copains qui font du basket-ball, c’est mon premier passe-temps. Si vous faites 1m90, vous êtes centre. Mais dans la vie, vous allez grandir. Donc au football, si vous êtes plus grand, vous êtes défenseur central ».

 

Le basket est d’ailleurs un sport qu’il suit. « Aujourd’hui, je regarde l’Etoile, avant je regardais le Partizan. En général, j’aime suivre l’Euroligue. Cette année, l’Etoile a été géniale, j’adore le jeu de cette équipe. Radonjic en défense a été phénoménal. Grâce à ça, le jeu de transition se porte bien ».

 

Toujours sur le sujet du poste, le joueur bordelais rapporta l’influence de Veljko Paunovic sur sa carrière. « Je jouais tout le temps en milieu de terrain défensif, puis juste avant le début de la compétition européenne en Hongrie en 2014, Velljko est venu au club (OFK Belgrade) et m’a dit qu’il n’avait pas de solution pour la position de latéral droit avec l’équipe nationale. Par hasard, il est arrivé un problème avec le poste de latéral droit avec l’OFK et j’ai joué à cette position pendant 5 matches. C’était la première fois de ma vie. Veljko avait regardé et il était venu me voir et m’a dit que je serais appelé à jouer à ce poste. Ce qui m’a amené à jouer ensuite à jouer à ce poste en club ».

 

Mozzart Sport, traduction Girondins4Ever