• Non classé

[AJ] Cheick Diabaté : « J’ai du mal à comprendre comment tu peux tuer et dire que tu es religieux. C’est écrit nulle part ! »

 

Tout le monde connait la mentalité aussi particulière qu’extraordinaire de Cheick Diabaté. L’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux est revenu, pour So Foot, sur la notion de gentillesse. « Les gens ne sont pas moins gentils qu’avant, il y a simplement moins de respect. Tu viens au monde, tu ne sais rien, tu ne parles pas, tu ne connais personne et tout le monde t’aime bien. Et tu vas à l’école, où tu vas forcément rencontrer quelqu’un pour t’embêter. A la base, personne n’est méchant, on le devient pour se protéger. Si tu dois te battre, fais-le, mais il faut pardonner et respecter. Moi, je respecte par plaisir. Qu’on me dise que je suis gentil, c’est une fierté ».

 

Et il semble plutôt apprécier les railleries d’un certain Julien Cazarre, qui officie dans J+1. « Je n’ai rien contre Julien Cazarre, je dirais même que je l’aime bien. Il y a peu, j’ai croisé des enfants qui m’ont fait écouter sa chanson sur moi. On me chambre, c’est le jeu. Moi, je ne taquine pas : j’ai toujours peur de faire du mal à la personne visée ».

 

Si l’on devait parler un peu de religion, il n’est pas concevable pour l’attaquant de tuer sous ce prétexte. « Aujourd’hui, j’ai du mal à comprendre comment tu peux tuer quelqu’un et dire que tu es religieux. Oh, c’est écrit nulle part ! On t’a demandé d’aimer, on ne t’a pas autorisé à tuer ! Derrière tout ça, il y a un truc commun qui nous attend tous à la fin : la mort. Alors, avant ça, pourquoi être méchant ? ».

 

So Foot