• Non classé

[AJ] Paul Baysse : « Un retour à Bordeaux aurait été une très bonne idée, oui »

 

 

Paul Baysse était de passage sur RMC. L’ancien défenseur central des Girondins de Bordeaux a fait le point sur sa situation, lui qui aurait dû être à Malaga. « Je ne sais pas encore où je vais signer. Malheureusement, je devais aller visiter les installations, la ville de Malaga, en début de semaine, et il y a eu le décès de ma grand-mère donc j’ai dû me rendre sur Bordeaux rapidement. J’ai un peu tout mis en stand-by, je n’avais pas la tête à ça ces derniers jours. Ça ne fait que repousser l’échéance mais cela fait partie des clubs qui montrent vraiment de l’intérêt et qui sont prêts à passer vraiment à la vitesse supérieure pour avancer […] Dans un premier temps, j’allais à Malaga avec ma femme, mes enfants, pour s’imprégner de tout ça. C’est la première fois qu’on va à l’étranger, on n’a pas peur et on se sent prêt, mais il faut savoir où on met les pieds. C’était pour prendre les sensations au niveau du club, le centre d’entrainement, le stade, la ville, l’école des enfants… ».

 

Et Christophe Dugarry, qui l’interrogea sur le sujet, rapporta qu’il avait entendu des bruits pour un possible retour à Bordeaux. « Moi j’ai eu des infos à Bordeaux, du Café Populaire, du Black Diamond, de tous les endroits un peu tendance de Bordeaux, et on me dit que Paul Baysse a rencontré les dirigeants bordelais pour les Girondins ».

 

Et la réponse de l’ancien niçois est négative, même s’il aurait aimé… « Non, je n’ai rencontré strictement personne. Honnêtement, je n’ai rencontré personne. Ce ne sont pas les bonnes infos, surtout quand c’est à 3h du mat’ avec une bouteille de rouge au Café Pop… (rires) […] Un retour à Bordeaux aurait été une très bonne idée, oui. Après, dans le foot, on ne sait pas, tout va très vite… En tout cas, je n’ai rencontré personne ».

 

Seulement, le défenseur a bien dit qu’il n’avait rencontré personne, pas qu’il n’avait pas de contacts. D’ailleurs il avoua qu’en France il avait de bons contacts, mais qu’il fallait attendre, comme ce serait le cas pour Marseille. « Il y a des clubs intéressés, pas mal à l’étranger. La France, concrètement, on me dit qu’ils sont intéressés, mais qu’il faut attendre un départ, soit l’arrivée d’un coach… Il y a différentes raisons, et on me dit de patienter. Il y a des clubs à l’étranger et notamment en Espagne, qui sont prêts à passer à la vitesse supérieure derrière, et nous aussi on est prêt… J’ai envie de faire la préparation avec le club ».

 

Retranscription Girondins4Ever