• Non classé

[AJ] Lizarazu : « On fait un mauvais procès à Deschamps en le faisant passer pour un ultra conservateur »

 

L’équipe de France affronte ce soir en amical l’Angleterre après avoir été défait lors du dernier match en Suède (2-1). Bixente Lizarazu estime juste la gestion de l’effectif par Didier Deschamps. « Ce soir, l’équipe de France va conclure sa saison face à l’Angleterre, dans une composition assez différente de celle alignée vendredi en Suède (1-2). La nouveauté est toujours synonyme de promesse. Depuis la défaite à Stockholm, elle constituerait, pour beaucoup, un recours nécessaire. Cependant, au très haut niveau, un entraîneur se doit de prendre des précautions dans sa manière d’intégrer les génies en herbe, encore plus quand il doit en lancer plusieurs en même temps. Prenons l’exemple de Zinédine Zidane, soi-disant incompétent pour certains parce que trop inexpérimenté, il y a dix-huit mois, et référence actuelle en matière de coaching, et observons sa gestion des talents en devenir au Real Madrid. C’est parce qu’il croit beaucoup en Asensio qu’il ne l’envoie pas au casse-pipe, en le titularisant pour la finale de la Ligue des champions. « Zizou » gère sa progression, autant qu’il utilise Asensio au mieux des intérêts de son équipe. On fait un mauvais procès à Deschamps en le faisant passer pour un ultra conservateur. Dans sa liste des vingt-six, quinze joueurs ont moins de vingt-six ans. Commençons par Kylian Mbappé, dont on a déjà presque tout dit. Pour moi, c’est un phénomène qui a le potentiel pour s’imposer rapidement en sélection. Adrien Rabiot est complet et ultra polyvalent. Issu également de la génération 1995, comme Rabiot, Thomas Lemar présente une aisance technique et une maturité très intéressantes. S’il fallait redistribuer les cartes en attaque à court terme, c’est sur lui que je miserais. En revanche, je prendrais plus de temps avec Ousmane Dembélé. Pour le moment, un peu comme Coman, je l’utiliserais comme un super joker capable de casser les lignes et de rendre folle une défense adverse déjà usée. Deschamps a appliqué cette méthode avec Griezmann et personne ne peut le regretter aujourd’hui. Pour grandir harmonieusement, une jeune pousse, aussi prometteuse soit-elle, aura besoin de tuteurs solides. À vingt-six ans, N’Golo Kanté n’en est plus tout à fait une. Lui aussi aura sa chance ce soir. Devenu l’un des meilleurs gratteurs de ballon du monde, il a le potentiel pour s’imposer, comme il y est parvenu à Chelsea ».

 

L’Equipe