• Non classé

Philippe Lucas : « C’était le moment, mais ce n’était pas quelque chose que j’attendais comme le Graal »

 

Philippe Lucas sera l’entraineur de la réserve des Girondins de Bordeaux, en remplacement de Patrick Battiston. Interrogé par Gold FM sur sa nouvelle fonction, qui est pour lui « une nouvelle mission », l’entraineur a expliqué que c’est le club qui l’a sollicité pour ce rôle.

« Je n’étais pas demandeur de quelque chose mais je pars du principe que si un jour les choses changent, effectivement je serais attentif à ce qu’il se passera sans attendre ni demander quelque chose. On m’avait donné comme mission pendant deux ans de cette catégorie qui est la première année en centre de formation. Il y a eu des raisons à ça. J’ai rempli ma mission avec la même envie, la même détermination, la même motivation et même sérieux que lorsque je m’occupais des moins de 19 ans. C’était une autre mission. Aujourd’hui, on m’en propose une autre. C’est pour moi la bonne période car il y a beaucoup de choses réunies. La première et la plus importante pour moi c’est la relation qui est possible avec le staff professionnel notamment. Les conditions étaient aussi de travailler avec un adjoint avec qui j’avais envie de travailler. Matthieu Chalmé, qui a été avec moi un an en formation et qui est un ancien professionnel reconnu. Il y aussi un groupe de qualité. Pendant un an, cela va être difficile avec les travaux mais dans deux ans tout sera réglé avec de meilleures conditions. C’était le moment pour accepter mais ce n’était pas une obligation que j’accepte. Ce n’était pas quelque chose que j’attendais comme le Graal. Je ne suis pas dans cette philosophie de me dire que j’étais le meilleur car j’entrainais la CFA. Ce n’est pas ça. Je n’étais pas là pour marcher sur les autres et pour en arriver là. Si ça n’avait pas dû se faire, cela ne se serait jamais fait. Peut-Être que cela aurait été un regret car je pense que c’est bien de toucher un peu à tout. Mais c’est arrivé même si l’on n’a pas encore signé nos contrats. C’est un plaisir que l’on est pense à moi. Comme je le disais, si quelque chose devait changer, je ne me serais pas positionné forcément. Cela vient avant tout du club. Le club a cette volonté et c’est très bien comme ça ».

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever