• Non classé

Nicolas de Tavernost : « Nous ne sommes pas vendeurs. A force de le répéter… »

 

Nicolas de Tavernost, dans L’Equipe du jour, a de nouveau expliqué que les Girondins de Bordeaux ne recherchaient pas d’investisseurs. « Le club n’en recherche pas. Des gens intéressés par le club sont venus nous voir. Heureusement que, pour certains d’entre eux, on n’a pas donné suite. Ils n’étaient pas sérieux. Nous ne sommes pas vendeurs. A force de le répéter, on finira peut-être par nous croire ».

 

Pourtant, l’on apprend dans le quotidien sportif que le départ de Jean-Louis Triaud était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. L’été dernier, déjà, il faillit laisser sa place à Vincent Régnier, membre du conseil d’administration des Girondins et directeur des magazines d’information de M6. Le journal explique que son profil a divisé, par rapport à l’image qui ne collerait pas au club. « C’est un club qui est en état de marche, avec des services qui fonctionnent bien. On peut avoir envie de développer des sujets, mais on n’est pas dans l’optique de restructuration » rassure  Stéphane Martin.

 

Le journal explique enfin que la rumeur de l’investisseur chinois Jack Ma était bel et bien infondée, mais qu’en revanche l’été dernier, un autre groupe chinois a été « pris très au sérieux par M6 pour investir dans le club », mais cela n’a pas abouti.