• Non classé

Thomas Touré : « Le tendon qui tient l’ischio s’était arraché de l’os et il fallait le rattacher »

 

Cela fait de nombreux jours que l’on dit que Thomas Touré est en réathlétisation. Le joueur des Girondins en a dit un peu plus. « J’en suis au stade de la réathlétisation, on retravaille un peu physiquement, et surtout sur la mobilité pour retrouver un peu les sensations. J’espère être bientôt avec le groupe […] J’avais fait une désinsertion des ischios. Le tendon qui tient l’ischio s’était arraché de l’os et il fallait le rattacher. C’était un peu compliqué. C’est au même niveau que les ligaments croisés dans le temps. Après, je pense qu’un croisé c’est un peu plus fréquent, mais on peut mettre ces blessures dans la même catégorie ». Il n’y a pas trop de prévention sur ce type de blessure. « On ne m’a pas expliqué comment ça arrive. C’est arrivé sur une glissade, j’ai fini en grand écart. Je pensais que c’était une petite déchirure, mais c’était le maximum de la déchirure… C’est difficile à prendre, mais c’est comme ça ».

 

Le joueur bordelais explique qu’il n’y a pas forcément à passer par une période où il faut tout réapprendre, comme les ligaments croisés par exemple. « Il n’y a pas tout à réapprendre parce qu’il y a une mémoire qui se rappelle de certains mouvements, même si le corps ne peut pas les faire directement. Mais il s’en rappelle. Le plus difficile c’est de refaire ce que le cerveau a envie de faire, mais que le corps ne peut pas faire directement, c’est le plus dur ». Il se souviendra en tout cas la période qui a été la plus longue pour lui, d’autant qu’il avait réalisé un bon début de saison avec Bordeaux. « Le plus long, c’est la phase après l’opération, où on ne peut vraiment rien faire. On est immobilisé, et on a envie de jouer, mais on ne peut pas… Au début de saison, j’ai essayé de me mettre au diapason pour le groupe, pour le collectif. Ça se passait plutôt bien ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever