• Non classé

Gourvennec explique tout ce qui a fait que Bordeaux va mieux en 2017

 

L’entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jocelyn Gourvennec, estime que le point de départ du renouveau de l’équipe c’est le stage pendant la trêve hivernale à l’Île de Ré. « On a bien fini contre Nice juste avant Noël par un bon match. Et puis la coupure de huit jours a fait du à bien à tout le monde. Quand on a repris, le stage à l’Île de Ré s’est vraiment très bien passé, on a eu le sentiment que le groupe avait bien récupéré, qu’ils étaient au diapason. Et après ce stage, on a validé cette bonne reprise par deux victoires en Coupes. On a validé une bonne reprise et après ça s’est bien enchainé. On a réussi à monter d’un cran et à faire que dans les actes, on a montré des progrès […] Ca a été vraiment un bon stage, dans un bon cadre, tout s’est bien passé à tous les niveaux, et c’est reparti de là ».

 

Il explique maintenant les raisons pour lesquelles ça va beaucoup mieux aujourd’hui. « Il y a eu une meilleure osmose en 2017, je pense aussi que les joueurs qui se connaissaient mieux, ça a joué. Le collectif a pris forme, les matches ont eu une autre tournure, et on a réussi à gagner en étant plus convaincant […] Il y a eu aussi les joueurs qui ont aussi haussé leur niveau, et qui ont pointé leur nez dans la concurrence. Je pense à François Kamano et Gaëtan Laborde, par exemple. Je pense aussi qu’on a récupéré un Jérémy Toulalan fidèle à ce qu’il était la saison dernière, après une première partie de saison compliquée […] Plein de petites choses font qu’on a été mieux. On a aussi recruté Vuka et Younousse qui tous les deux ont apporté très vite, qui ont tout de suite joué à un très bon niveau. Les joueurs ont haussé leur niveau. J’ai modifié un peu mon approche des rendez-vous, en étant un peu plus sur du court terme, voire du très court terme : le match qui suit. Je me suis adapté à un effectif un peu plus jeune que ce que j’avais eu jusqu’à présent. Et les jeunes peuvent être focalisés, mais pas sur du moyen terme. Il faut vraiment que cela soit parlant pour eux, et le plus parlant c’est le match qui arrive. Ca a permis aux joueurs de mettre leur énergie sur le match qui arrive. Pour vraiment focaliser un groupe, intéresser un groupe sur des séries de matches, des échéances entre deux trêves par exemple… Pour qu’on focalise bien dessus, il faut plus de maturité que ce qu’on a. On a un peu modifié ça et je pense que ça leur correspond mieux […] Il n’y a pas eu qu’une chose qui a changé fondamentalement le visage des Girondins, mais plein de choses : des arrivées, des joueurs qui ont haussé le niveau, plein de petites choses… Et il y a un meilleur équilibre ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever