• Non classé

Martin : « Je pense que sa démarche s’inscrivait par rapport à son départ à la retraite… »

 

Quelles sont les vraies raisons qui ont provoqué ce changement de Président ? Le nouveau, Stéphane Martin, explique que c’est dû au non départ à la retraite de Nicolas de Tavernost et sa prolongation à la tête d’M6. « Le fait d’être salarié correspond à une fonction qui est un peu différent. Je suis là au jour le jour, comme n’importe quel employé du club. C’est plus un changement organisationnel qu’un changement lié au statut de salarié […] Il y avait un calendrier au moment où la décision est prise, qui était lié au départ à la retraite de Nicolas de Tavernost, qui était prévu pour février 2018, qui pouvait justifier une volonté de passage de témoin. Donc de ne pas avoir un changement de représentant de l’actionnaire, et un changement de Président. Je pense que c’est essentiellement ça qui a motivé Nicolas de Tavernost pour faire ce changement. Après, son calendrier personnel a évolué très récemment et il a prolongé deux ans de plus à la tête du directoire de M6, mais je pense que sa démarche s’inscrivait par rapport à son départ à la retraite. Je n’ai pas poussé les portes. C’était à un moment où la création de ce poste de Président délégué a été envisagée ».

 

Est-ce qu’il a plus de pression en étant salarié ? « Sans doute. De toute façon, il y a plein de raisons pour lesquelles il y a plus de pression. Il y a une crédibilité à construire que Jean-Louis Triaud, indépendamment du fait qu’il était bénévole, n’avait pas à construire parce qu’il avait 20 ans de réussite à la tête du club. Je ressens plus la pression par rapport à ça que par rapport au fait d’être salarié […] La confiance, ça se mérite. Aujourd’hui il y a une situation de confiance mais c’est sûr qu’il faut que je fasse mes preuves, que je sois à la hauteur pour mériter la confiance qui m’a été donnée ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever