• Non classé

Le travail « invisible » de Laborde

 

Gaëtan Laborde a beaucoup travaillé, en plus des séances quotidiennes, pour éviter les blessures. Il explique au quotidien régional comment…

« Depuis, j’ai beaucoup travaillé à l’extérieur pour résoudre toutes ces petites gênes qui pouvaient me pénaliser. A partir du moment où je n’ai plus été embêté par les blessures, tout s’est enchaîné […] J’ai beaucoup fait de gainage, des abdos, des étirements. Je me tiens à une bonne hygiène de vie, j’essaie de beaucoup m’hydrater. Je passe du temps avec les kinés, qui me manipulent et me font travailler spécifiquement. Ce sont plein de petites choses que l’on ne voit pas, dont je m’acquitte régulièrement et que je continue à effectuer en prévention, pour éviter de me blesser. Car il n’y a rien de pire pour un footballeur que de se blesser. Je n’ai jamais eu de grosses blessures, à part à Brest où j’ai eu une entorse du genou. C’est parce que j’essaie de prévenir au maximum. Plus ça va aller dans ma carrière et plus je vais devoir me tenir à cette discipline ».

 

Sud Ouest