• Non classé

Laborde : « Il y en peut-être moins de pression qu’ailleurs, mais il y en a bien une »

 

Le Bordeaux de 2017 est différent de celui de 2016. Gaëtan Laborde a essayé d’expliquer ce qui a changé dans le groupe bordelais. « On a eu un mois de décembre assez compliqué. Vers la fin, on a discuté dans le vestiaire, on a pris conscience de certaines choses, et qu’il fallait se ressaisir. Ça a commencé sur le terrain, on a commencé une belle série qu’on espère poursuivre au maximum […] Toute l’équipe a pris conscience que pour gagner les matches il fallait vraiment se donner à 100%, et tout donner sur le terrain. Et à force de gagner des matches, l’équipe a pris conscience et les résultats ont suivi ».

 

Il y a aussi cette concurrence devant, à laquelle il participe. « D’avoir une attaque aussi fournie, nous, devant, ça nous galvanise. La concurrence, qui est saine entre nous, nous tire vers le haut et l’équipe aussi. C’est bénéfique pour toute l’équipe ».

 

Et il a tenu à expliquer qu’à Bordeaux, il n’y avait pas d’absence de pression. « La pression, il y en a à Bordeaux. Après, on est quand même joueur de haut niveau, on fait notre métier, et par respect et par amour pour le club on doit se donner sur le terrain. Il y a une pression à Bordeaux, on dit qu’il n’y en a pas mais il y en a quand même une… Il y en a peut-être moins qu’ailleurs, mais il y en a bien une ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever