• Non classé

Huard : « Plasil, Ounas et les autres… Ils ont accepté d’être dans un objectif collectif »

 

Gaëtan Huard a parlé de ce qui fait la force des Girondins de Bordeaux depuis 2017, à savoir ce ‘turnover’ fait de petites touches, ce collectif qui passe avant chaque cas personnel.

 

« La plus grande difficulté d’un staff technique c’est de maintenir concentré et dans la même dynamique l’ensemble de son effectif. La force de Jocelyn est de maintenir concentré tout son effectif. Et on le voit, sa composition d’équipe est rarement la même, il y a toujours un ou deux changements. Il y a aussi une évolution dans le football d’aujourd’hui. Les joueurs ont pris beaucoup plus conscience qu’à notre époque, qu’aujourd’hui c’est un groupe qui travaille. En France on avait du mal à accepter ça. Le cap, c’est celui de la force collective, et c’est pour ça que Bordeaux est bien. Malcom, on pourrait penser qu’il devrait être titulaire à tous les matches, mais non… Il est allé sur le banc, il s’est reposé, il a appris aussi. A Bordeaux, on le voit ; Sankharé, Jaro, Toulalan, Vada… On voit que ça tourne. Jaro est souvent remplaçant maintenant, et je trouve que les mecs ont la banane, ils sont contents. Ils ont accepté qu’ils ne puissent pas forcément être au coup d’envoi mais que le match d’après ça puisse être eux. Ils ont accepté d’être dans un collectif et d’être dans un objectif collectif, que c’était le club avant tout […] Les résultats sont positifs parce que les joueurs acceptent d’être sur le banc. Je ne vois pas un Jaro Plasil crier, même s’il n’est pas content… Mais quand on l’appelle, quand il rentre, quand il joue, quand il est titulaire, c’est un meneur, quelqu’un qui a de l’expérience. Adam Ounas n’était pas content d’être sur le banc mais est-ce que cela ne lui a pas fait du bien ?! Maintenant, il comprend aussi que ce n’est pas à tort pour lui, mais pour qu’il comprenne les choses et se mette dans le sens de la marche ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever