• Non classé

Manci : « Ce qui manque à ce stade, c’est l’odeur du match de football… »

 

Romain Manci a rappelé que la nouvelle enceinte des Girondins de Bordeaux, de plus de 40000 places, était peut-être un peu trop ambitieuse pour Bordeaux, mais comme d’autres le sont également au niveau français.

« Lors des réunions de préparation avant l’arrivée du nouveau stade, avec les élus locaux et les Girondins, le club disait toujours ‘on prend l’exemple de l’Allemagne et de la Coupe du monde 2006. Ils ont créé de nouveaux stades, ça a permis d’attirer de nouveaux spectateurs et ils tournent à une moyenne de 40 000 personnes.’ Ils ont essayé de surfer sur cette vague-là, sauf qu’en France, on ne l’a pas cette vague… On n’a pas la même culture foot ou la même culture supporter que les Allemands ».

 

Et forcément, lorsque Romain parle de « Gallice », il y a « Lescure » qui revient en font, et ce qui faisait son charme…

« Ce qui manque à ce stade, c’est l’odeur du match de football. Aujourd’hui, quand t’arrives au stade, tu n’as pas de buvettes, les vendeurs de merguez ont été repoussés plus loin. Il y a une espèce de fan zone mais on savait très bien que ça n’allait pas fonctionner. Le concept de la fan zone à l’origine, c’est de dire aux supporters ‘venez avant le match, on vous offre une prestation complémentaire qui va vous donner envie de profiter encore plus du spectacle’. Aujourd’hui, on est loin de tout ça et on voit que ça fait l’effet inverse, on se retrouve avec des gens qui sortent leur table, leurs chaises et qui prennent l’apéro dans leur voiture ! ».

 

Eurosport