• Non classé

Huard : « Il y a eu de très très belles choses autant de la part de Claude Bez que de Jean-Louis Triaud »

 

A l’image de Claude Bez, Jean-Louis Triaud aura été un très bon président. La comparaison a bien lieu d’être et Gaëtan Huard a évoqué le sujet. « C’est un style totalement différent. Une période et une époque différente également. A l’époque de Bez, Bordeaux était au sommet avec toute la France voire l’Europe qui enviait le fonctionnement de ce club-là. Après tous les clubs se sont mis au diapason à l’image de Bordeaux. C’est le premier club habillé pareil, des chaussettes jusqu’au costume, jusqu’au survêtement. L’uniformité complète dans ce club, l’identité. Je crois qu’ils ont inculqué à beaucoup. C’est aussi de là, et on ne pourra pas lui enlever non plus à Claude Bez, c’est lui qui a négocié les droits télé, qui a mis en place les droits télé. Il y a eu de très très belles choses autant de la part de Claude Bez que de Jean-Louis Triaud. Jean-Louis a toujours été un proche des joueurs, un affectif. Cela a peut-être été par moment un peu son petit point faible parce que les joueurs ne font pas forcément de cadeaux et les clubs non plus. Jean-Louis a toujours essayé d’arranger les choses proprement et ça c’était très bien passé avec moi […] On a l’impression d’avoir un papa qui est là et qui est là pour vous protéger. Même si parfois il était capable de rugir. Après moi je n’ai pas connu vraiment le cœur du vestiaire parce que je ne l’ai pas connu en tant que joueur. Mais on sait comment il est. Je l’ai vu dire certaines choses sur des joueurs à mon micro, on sentait qu’il était peiné, affecté, qu’il ne comprenait pas certaines choses mais il a su s’adapter avec le temps. Aujourd’hui, je lui souhaite plein de bonnes choses. D’être heureux, la santé et de se revoir aussi. Je crois qu’il a dit que ‘si Bordeaux est européen, je ferai au moins les voyages européens’ ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever