• Non classé

Lecaplain : « Un mec droit, qui a toujours œuvré pour les Girondins, avec un très beau palmarès »

 

Baptiste Lecaplain a bien sûr suivi l’actualité de ces dernières semaines et donc le départ de Jean-Louis Triaud de la présidence des Girondins de Bordeaux. L’humoriste rappelle des anecdotes connues avec lui et explique qu’il s’agissait vraiment d’un bon Président.

 

« Je lui ai très peu parlé. Il savait que j’étais ultra fan de Bordeaux mais il était peu loquace, je pense que c’est quelqu’un qui ne se livre pas facilement. Mais j’ai un souvenir avec lui. Le Bordeaux-Nantes où il y avait Serge le lama avant le match, il me dit « viens avec moi, on va voir le lama », donc je le suis. Il me demande si je suis pote avec Obraniak. « Il me cassait les couilles avec toi, il me demandait toujours de te mettre des places de côté ». On fait le tour du stade, et ce qui m’hallucine, c’est que tout le long des supporters hurlent « oh Triaud ! », et à chaque fois il répond « quoi, qu’est-ce que t’as, toi ? », en continuant à me parler. Il ne se démonte pas ! Il a fini par me proposer de faire le tour du stade avec lui et le lama, j’ai refusé poliment, je pense que j’ai bien fait […] Mais c’était un super président, il a des qualités et des défauts, mais ne s’est jamais servi de Bordeaux, il était bénévole, très apprécié des joueurs. C’est un mec droit, il a toujours œuvré pour les Girondins, il a un très beau palmarès. On ne peut que lui dire bravo et merci. Et bon courage à M. Martin pour la suite. Je ne le connais pas du tout, j’espère le rencontrer un de ces jours, mais pour avoir échangé avec Nicolas De Tavernost, je peux vous dire qu’il aurait pu vendre plusieurs fois le club à des mecs blindés et se faire une plus-value, il ne l’a pas fait. Il a énormément de respect pour les Girondins. Tant qu’il sera dans le coin, on sera bien servis ».

 

Sud Ouest