• Non classé

Gasset : « C’est un endroit difficile pour aller chercher des points »

 

Jean-Louis Gasset, l’actuel entraineur de Montpellier est revenu en conférence de presse, avant le match contre Bordeaux, sur cette défaite concédée à domicile face à Nantes. « Lundi, j’ai trouvé les joueurs abattus. Il y avait un sentiment de culpabilité par rapport au but encaissé et surtout à la dernière minute… Mais j’ai expliqué que c’était le football. Peut-être qu’on s’était vus trop beau après les quatre premiers matches, où on avait fait une bonne série. Et que là, comme toutes les équipes de bas de tableau, on arrive à avoir des séquences un peu moins roses. Mais cela fait partie de la vie d’un footballeur et je leur ai dit qu’il fallait être fort mentalement pour enrailler cette spirale et repartir du bon pied ». Il sera d’ailleurs privé d’un de ses milieux de terrain Yacouba Sylla suspendu automatiquement face aux Girondins pour avoir écopé de trois avertissements en moins de 10 matches. « La suspension de Sylla m’enlève un milieu défensif. J’ai essayé deux-trois options ces derniers jours ».

 

 

Le gros chantier cette saison reste la défense du côté de Montpellier, cette défense qui a déjà encaissé 49 buts cette saison dont 34 à l’extérieur. « Il faut trouver un équilibre entre se rassurer, mais en gardant le potentiel offensif. C’est tout le problème d’une équipe qui vient d’encaisser trois buts […] Mais ce n’est pas d’aujourd’hui. Avant que j’arrive, la base arrière avait failli. Quand une équipe prend cinquante buts, c’est normal de se pencher là-dessus. Mon travail c’est de relever la tête par rapport à un parcours actuel, sur les trois matches, qui n’est pas digne pour réintégrer le ventre mou du championnat […] Peut-être qu’il y aura des changements, ou peut-être que je maintiendrai les joueurs en place, et peut-être que je changerai de système pour être un peu plus solide. Mais l’équilibre c’est quand même de garder notre force en l’améliorant […] Mais une équipe, c’est un tout, pas que la défense. On a à progresser en beaucoup de lieus. Et on s’y est attelé cette semaine. Défensivement, on a travaillé avec deux systèmes cette semaine, tout en gardant cette force offensivement qui fait peur à l’adversaire ». Enfin Jean-Louis Gasset a bien sur évoqué le prochain adversaire de son équipe. Un club qu’il connait bien, les Girondins de Bordeaux. « Bordeaux, c’est une équipe qui joue l’Europe, qui joue la cinquième place, qui depuis un certain temps marche très, très bien. Même à Monaco, je trouve qu’ils ont fait un gros match en ne perdant que 2-1. C’est une équipe en forme. C’est un endroit difficile pour aller chercher des points, bien sûr […] Bien sûr que non ce n’est pas une forteresse imprenable, rien n’est infaisable, c’est la beauté de ce jeu.  C’est toujours un défi d’aller dans l’esprit comme à Nice, avec la sensation qu’on jouait contre une équipe supérieure, mais où on a vendu chèrement notre peau. Et si on avait été un peu plus attentifs, on aurait pu ramener quelque chose ».

 

MHSC