• Non classé

Martin : « Je conçois ma place en étant à la disposition des entraîneurs pros »

 

Beaucoup de président aiment descendre pousser la gueulante quand le ou les résultats ne sont pas là, Stéphane Martin ne s’imagine pas faire parti de ces présidents-là, en tout cas pas de son propre chef. « Je ne pense pas que ce soit le rôle du président d’aller à la mi-temps dire qu’untel n’a pas assez couru. Le rôle d’un patron est de choisir les gens dont il s’entoure et si vous êtes obligé de faire leur boulot, c’est qu’il y a un problème. Sur ce que j’ai vu, il n’y en a pas. Chacun doit être dans son rôle. La communication avec les joueurs doit essentiellement venir des responsables sportifs. Je conçois ma place en étant à la disposition des entraîneurs pros comme de Patrick Battiston pour la formation s’ils pensent qu’à un moment il y a besoin d’un rappel à l’ordre et que la voix de la direction peut porter et les accompagner dans leurs messages ».

 

Malgré tout, il ne mettra pas de côté pour autant le relationnel avec les joueurs et tentera de prendre le même chemin que son prédécesseur Jean-Louis Triaud. « Jean-Louis avait tissé des relations humaines au fil des années. Je suis un peu là-dedans. Mais arriver le premier jour et mettre des claques dans l’épaule des joueurs ou les critiquer, ce ne serait pas naturel. Ces relations doivent se construire ».

 

Sud Ouest