• Non classé

Martin : « Qu’il ne soit pas rempli est un sujet de contrariété pour tout le monde »

 

S’il y avait un objectif premier que tout le monde donnerait au nouveau président des Girondins Stéphane Martin, ce serait de remplir le stade qui reste en terme de remplissage très aléatoire et très faible par moments. « Qu’il ne soit pas rempli est un sujet de contrariété pour tout le monde. C’est comme la poule et l’œuf : il peut à la fois influencer les résultats sportifs (par l’ambiance), et c’est une conséquence des résultats sportifs. Il y a aussi la notion de responsabilité par rapport aux collectivités. Beaucoup d’initiatives ont déjà été prises – sur la tarification par exemple – mais le facteur numéro 1, ce sont les résultats sportifs. Et indépendamment des résultats, le style et l’âme que dégagent l’équipe. Je suis sûr qu’à résultats sportifs égaux, ça change la donne ».

 

En tout cas il en a conscience que cela reste un objectif prioritaire. « S’il y a un objectif, non chiffré, c’est de voir le stade plein, vibrer comme il a vibré, avec l’ambiance électrique des gros matchs, comme le Bordeaux – Lyon en Champions League (en 2010 NDLR) par exemple. Au Matmut, il manque encore le match fédérateur dont on se souviendra dans 20 ans ».

 

Sud Ouest