• Non classé

Gajic : « Dès que vous êtes professionnels, vous avez envie de partir. C’est le problème en Serbie »

 

Milan Gajic a traité de la différence de niveau entre la Serbie et la France, ce qui explique selon lui le temps d’adaptation qu’il eut pour arriver au niveau d’aujourd’hui. « J’ai progressé. En Serbie, le style de football est un peu différent. On fait beaucoup d’entraînements avec de la tactique, de la technique aussi. C’est comme ça que j’ai bien progressé. Après à 13ans, j’ai signé pour un grand club de Belgrade, l’Étoile. C’est le plus grand club en Serbie. J’y suis resté jusqu’à ma signature à Bordeaux […] J’avais 13 ans et au bout de 6 mois, j’étais déjà le capitaine de ma génération. J’ai signé mon premier contrat professionnel à 16 ans et j’ai commencé à jouer en première division. Je suis resté deux ans avec les pros. On a vécu de très bons moments. On a joué une demi-finale de Coupe de Serbie, on a été deux fois 5ème et j’ai joué les qualifications pour l’Europa League. C’était vraiment une bonne expérience ».

 

Il explique aussi que tout professionnel en Serbie pense à partir vite car il n’y a pas beaucoup d’argent là-bas en comparaison de la France par exemple. « C’est assez dur parce que dès les premières heures en Serbie, quand vous êtes professionnels, malheureusement vous avez envie de partir. C’est le problème en Serbie. Si vous êtes un joueur professionnel, c’est votre travail et vous devez vivre de cet argent. Et en Serbie, il n’y a pas beaucoup de solutions donc la première idée, c’est de partir. Quand j’ai eu cette opportunité de venir à Bordeaux, je n’ai pas hésité ». Et ce même si « c’était un peu compliqué. Mais voilà, vous devez faire votre choix de vie et je pense que mon choix a été le bon ».

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever