• Non classé

[F] Dauba : « On ne changera pas notre philosophie de jeu, il vaut mieux mourir avec ses idées »

 

Jérôme Dauba a perdu contre Guingamp avec l’équipe féminine d’une manière déjà vue depuis le début de saison : en jouant. Mais l’entraineur des Girondines ne veut pas jouer différemment et le maintien passera par le jeu selon lui.

 

« Jusqu’au bout on se battra pour se sauver. Et vu les prestations en 2017, je pense qu’il y a matière à se sauver. On ne prend pas de points contre Guingamp, on ira en chercher à Saint-Étienne, contre Metz, Albi, et avec la réception aussi de Juvisy ou Marseille. Forcément qu’il faut un discours positif parce qu’on ne peut pas accabler les joueuses, vu leur prestation, leur débauche d’énergie, c’est impossible de les accabler. Il faut garder un discours positif parce qu’on sent qu’on est à deux doigts de basculer du bon côté […] On a les situations, les occasions, ça ne se joue à rien. En face il y avait une gardienne internationale, qui fait ce qu’il faut. Leur défenseur central est également internationale B… Ce sont des joueuses d’expérience qui savent bien se positionner, bien défendre, qui mettent à mal nos attaques […] On va continuer à bosser, on ne va pas lâcher. C’est motivant, ce sont des challenges […] Oui je les ai senties abattues après une telle débauche d’énergie. Une fois de plus on sent qu’on n’est pas loin de basculer du bon côté mais ça ne bascule pas. Elles étaient abattues, mais je leur ai dit de relever la tête et on va continuer d’avancer […] Tout le monde reconnait qu’on est une équipe qui fait du jeu, on fait ce qu’il faut, et derrière on se fait punir. On ne changera pas notre philosophie de jeu, il en est hors de question. Il vaut mieux mourir avec ses idées. Quand on a le ballon, on fera toujours du jeu. En plus, on n’a pas une équipe pour faire du jeu long, on a une équipe armée techniquement pour tenir le ballon, avec des joueuses toniques devant. On est une équipe faite pour faire du jeu et déstabiliser l’adversaire en faisant du jeu. On va continuer comme ça et ça va forcément finir par payer ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

 

Les filles ne s’en sortent pas