• Non classé

Riolo : « On se réfugie derrière ce genre de phrase et on oublie l’essentiel… »

 

Daniel Riolo a commenté le résultat entre l’AS Monaco et les Girondins de Bordeaux.

« Face à Bordeaux, Monaco n’a pas collé une raclée de plus, ne s’est pas baladé, n’a pas écrasé le match. Mais en dégageant toujours autant de force, de tranquillité et même si elle fut plus longue que d’habitude à se dessiner, la victoire est logiquement venue. Bordeaux avait opté pour un plan défensif. Bien défendre quand on est en confiance, dans une bonne dynamique, puis miser sur des sorties rapides, sur la vitesse de Kamano. L’idée n’était pas dingue, mais elle a longtemps perturbé le leader. Visiblement déçus de l’issue, les Bordelais ont signalé qu’ils avaient craqué à la suite d’un corner et un super but. C’est simple le foot vu comme ça ! On se réfugie derrière ce genre de phrase et on oublie l’essentiel. Et oui, quand vous défendez, vous accumulez les situations devant votre but et ça peut finir par engendrer une erreur. Je suis toujours étonné d’entendre ça. On tenait bien et puis on a craqué sur une erreur. Il faudrait peut-être juste se demander pourquoi c’est souvent comme ça, non ? Plus on est loin de son but, moins on risque l’erreur. J’ai l’impression de dire un truc tout con et évident… Quant au super but, à force de pousser, l’expression du talent peut payer non ? Après une première période un brin terne, Monaco a ensuite mis plus de pression, plus de variété dans son jeu d’attaque et c’est passé. Et quand on a vu l’ASM accélérer, on a vite compris que ça allait basculer du bon côté. Cette saison, Monaco dégage quelque chose d’irrésistible ».

 

Son Blog