• Non classé

Kamano : « Je suis de la même ethnie que Feindouno, je parle le même dialecte que lui »

 

Arrivé l’été dernier en provenance de Bastia, François Kamano nous raconte sa réflexion avant de rejoindre le club au scapulaire et son adaptation au club. « J’ai beaucoup réfléchi, j’ai discuté avec mon agent et on a essayé de prendre une bonne décision parce qu’au début, j’ai été contacté par beaucoup de clubs même à l’étranger. J’ai choisi Bordeaux parce que j’ai vu le projet que le club a. C’est un grand club. J’ai pensé qu’en venant à Bordeaux je pouvais progresser, confirmer ma bonne saison, voir la saison d’après et par la suite rebondir dans un autre grand club. C’est presque bien parti, après c’est à moi d’enchaîner les matches et les performances […] Il faudra travailler sur la durée et enchaîner les performances. Je savais que ça n’allait pas être facile. En arrivant à Bordeaux, je savais qu’il y allait avoir de la concurrence donc c’était à moi de m’adapter, de tenir et quand j’avais ma chance, de la saisir ».

 

Originaire de Guinée, l’attaquant n’oublie pas ses origines et se compare à d’anciens bordelais aussi natif de son pays. « Il y a deux Guinéens qui sont passés par Bordeaux. Il y a Kaba Diawara et Pascal Feindouno. Je suis de la même ethnie que Pascal Feindouno, je parle la même langue que lui, le même dialecte que lui. Ça se parle en Guinée, plus précisément dans la région forestière puisque la Guinée est divisée en quatre régions naturelles, la basse Guinée, la moyenne Guinée, la haute Guinée et la Guinée forestière. Moi je suis de la Guinée Forestière ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever