• Non classé

Romil : « Je sens que je suis proche, sinon on m’aurait dit clairement les choses »

 

Jorris Romil a témoigné de sa relation quotidienne avec les professionnels à l’entrainement, lui qui n’a pas encore ce statut. « On se dit au début que c’est un peu fermé, c’est le monde professionnel, on les voit d’habitude à la télé… On se dit qu’ils ne vont pas trop parler avec nous. Au final, ils mettent les gens très à l’aise, ils nous conseillent souvent, ils rigolent beaucoup avec nous aussi. Et ils nous disent de travailler, beaucoup travailler. On ne peut que les écouter… Si on n’écoute pas leurs conseils, c’est qu’on n’a rien compris ».

 

Questionné sur ses occupations hors football, l’attaquant bordelais explique qu’il ne fait pas grand-chose d’autre. « Je ne respire que Girondins, je suis concentré uniquement sur le foot. J’ai besoin de ça« .

 

Vient forcément le sujet du contrat professionnel. « On ne va pas se le cacher, tous les joueurs qui sont là en réserve ou plus bas, ils ne veulent que ça, signer professionnel. Moi aussi, je ne veux que ça, j’espère aussi en signer un, un jour […] Je sens que je suis proche, mais c’est à moi de pousser encore et encore, continuer pour l’avoir. Mais si ce n’était pas envisageable, je ne serais pas continuellement avec eux, je serais vite redescendu avec la réserve, on m’aurait dit clairement les choses. Mais là, on me dit que c’est bien, qu’il faut que je continue, que je pousse encore pour grappiller encore plus d’échelons ».

 

S’il n’a disputé que quelques minutes avec les pros, Jorris redescend souvent avec la réserve pour avoir du temps de jeu, ce qui n’est pas un problème pour lui. « Je savoure, je sais d’où je viens, ce que j’ai traversé. Jouer en CFA2, pour moi, ce n’est pas un souci. Après, c’est vrai que la Ligue 1 c’est plus intéressant (rires), mais je le prends pour le moment avec le sourire ».

 

GoldFM/GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever