• Non classé

Beye, Rouyer et Tarrago réagissent aux propos de l’arbitre « maintenant sa décision » sur le pénalty

 

Interrogé sur le pénalty non sifflé sur Malcom, l’arbitre de la rencontre a expliqué à Canal+ Sport à la mi-temps du match qu’il « maintenait sa décision sur l’action du pénalty », celui-ci considérant que « le joueur en rajoute ». Habib Beye a alors réagi en expliquant que « Sur le penalty, l’arbitre s’est trompé car on voit très bien qu’à vitesse réelle Malcom est touché. Le fait qu’il en rajoute, n’enlève pas qu’il y a contact et que le tacle de Diakhaby est non maitrisé. Ce n’est pas une raison de dire que parce que le joueur amplifie sa chute… Il y a contact, c’est ce contact qui fait tomber Malcom et il aurait dû siffler pénalty. Le penalty est indiscutable. L’assistant aurait pu lui aussi prévenir l’arbitre central ».

 

Cette décision de l’arbitre de ne pas accorder le pénalty à Malcom et de sanctionner le joueur d’un carton pour simulation a également fait réagir sur le plateau de l’Equipe21. Sébastien Tarrago trouve que cela est inconcevable surtout avec l’argumentation donnée à la mi-temps. « Ce n’est pas l’erreur qui me choque. Les erreurs tout le monde en fait. Mais c’est l’argumentation. Si nos confrères de Canal+ ont dit que c’était cette argumentation-là qui avait été donnée par M. Schneider alors c’est un scandale absolu. Parce qu’il tombe, il est en pleine course, il est percuté par un joueur et même s’il en rajoute il y a faute […] C’est comme s’ils étaient incapables de se dire qu’ils peuvent se tromper. Bah oui tu peux te tromper. C’est dur d’être arbitre. Bah, il s’est trompé. Cette argumentation là est incroyable. Je ne sais pas s’il la validera parce que c’était à la mi-temps du match qu’il a dit ça ».

 

Olivier Rouyer lui aussi a évoqué cette erreur et parle d’une erreur d’interprétation. « Ce qui est surtout le plus dramatique dans cette affaire, c’est que quand vous discutez avec les arbitres, ils vous expliquent que leur jugement numéro un c’est la direction du ballon. Donc il aurait effectivement pu penser qu’en taclant Diakhaby avait touché le ballon mais ce n’est pas vrai parce que le ballon ne change pas de direction. Le ballon continue. Que le joueur qui est touché en abuse un petit peu mais il n’a pas le droit de refuser le pénalty […] Il ne sent pas le truc. Lui il interprète qu’il y a excès du joueur ».

 

Retranscription Girondins4Ever