• Non classé

[AJ] Giresse : « J’avais, devant moi le rêve de ma jeunesse, cette carte postale »

 

Après la disparition de Raymond Kopa à l’âge de 85 ans, Alain Giresse parle de celui qui a été son idole étant plus jeune et des souvenirs qui remontent à la surface à l’annonce de son décès.

 

« Un jour, ma grand-mère m’a dit : « On va lui écrire ! » J’avais 8 ans environ. On envoie donc une lettre au Stade de Reims pour lui demander un autographe. Quelques temps plus tard, j’ai reçu sa carte postale avec inscrit : « Toute ma sympathie à Alain Giresse » et sa signature. Ça a été un moment magnifique […] En 1982, il vient nous voir (les Bleus) en Espagne lors de la Coupe du monde. Et il me dit : « Je suis content de ce que tu fais, ça me plaît. » J’étais resté bouche bée. J’avais, devant moi le rêve de ma jeunesse, cette carte postale… Plus tard, je lui ai avoué cette histoire […] Dans mes matches de village ou quand je frappais la balle contre le mur, j’étais Kopa, toujours Kopa. Et, à chaque fois que je le rencontrais, j’avais cette petite émotion qui remontait, cette carte postale, mon enfance … ».

 

L’Equipe