• Non classé

Fargeon : « Il a peut-être eu un entourage qui lui a fait tourner la tête, ce qui est tout à fait légitime »

 

Adam Ounas a été décisif contre Lille. Alors, est-ce un nouveau sursaut éphémère du milieu offensif bordelais, ou ça y est, sa carrière est vraiment lancée ? Philippe Fargeon dit ce qui a changé pour le jeune bordelais.

 

« J’espère pour lui qu’il a compris et puis pour l’équipe. La carrière est courte vous savez, si on commence à avoir trop d’états d’âme… Il ne faut surtout pas qu’à la fin de sa carrière il se dise ‘si j’avais su, si j’avais été moins stupide, j’aurais pu faire une belle carrière’. Je pense qu’il a tout en jeu aujourd’hui. Mais je tiens le même discours pour Jérémy Ménez, ils sont pétris de talent tous les deux. Une carrière cela dure 10-15 ans, profitons-en pour respecter l’équipe, l’entraineur, les décisions de l’arbitre. C’est ce qui se passe. C’est ce qu’Ounas a dit, qu’il avait écouté le coach, et aujourd’hui il est là. Tant mieux. S’il écoute et qu’il a des résultats comme ça, il pourra être titulaire rapidement […] Peut-être qu’il se met moins de pression aussi, il a voulu faire un caprice et s’est rendu compte qu’il était dans un monde d’adultes, et les caprices se paient. Au bout d’un moment, si tu as des qualités, prouve-le […] S’il a réussi trop tôt ? Je ne sais pas si ça a été trop vite, on le verra plus tard. Mieux vaut que ça arrive tôt ! Il a peut-être eu un entourage qui lui a fait tourner la tête, ce qui est tout à fait légitime pour un jeune comme ça. Il a des qualités, il a la chance inouïe d’être dans un club qui peut lui permettre de s’exprimer, à lui de comprendre qu’il a tout à gagner ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever